SNCF : Christine Lagarde veut prévenir le suicide des cheminots

La SNCF va bientôt connaître bientôt des bouleversements sociaux sans précédent. Les réductions d'emplois existent depuis que l'entreprise existe. La nouveauté ne réside pas dans la quantité des postes supprimés, mais dans la nature des évolutions qui seront imposées aux cheminots.

Mutations géographiques et professionnelles, mise à disposition de filiales, modification radicale des conditions de travail... Des contraintes supplémentaires s'ajoutent aux objectifs de productivité assignés à tous les agents, du lampiste au dirigeant. Contrairement aux poncifs répandus à l'extérieur de l'entreprise, la SNCF est devenue, depuis plusieurs années déjà, une "entreprise comme les autres".

Une société dans laquelle les salariés restent relativement mal payés, mais dont les acquis sociaux fondent comme neige au soleil. Dans le même temps, les pressions s'étendent à en donner le tournis. Comme à France Télécom, les salariés du privé n'ont plus rien à envier aux cheminots.

Les mêmes maux risquent d'occasionner les mêmes souffrances. Le Secteur des télécom a été libéralisé avant celui des transports. Les nouveaux modes de management imposés dans cet ancien "service public" s'étendront -ils à la SNCF demain... C'est-à-dire à l'occasion de la réforme du fret ?

Certains partisans du libéralisme n'ont peut-être pas bonne conscience depuis que des drames successifs ont endeuillé France Télécom. Est-ce pour se racheter une conduite, ou redorer le blason du Gouvernement que Christine Lagarde a appelé le "Président Directeur Général" de la SNCF à la vigilance ?

Extrait de la lettre de Christine Lagarde à Guillaume Pepy

"La période de tension économique que nous traversons doit conduire les dirigeants des entreprises à une attention particulièrement soutenue en matière de gestion des ressources humaines. Les événements tragiques qui se sont produits au cours des dernières semaines chez France Telecom ont amené le Gouvernement à réagir promptement et vigoureusement, en demandant en particulier la convocation d'un conseil d'administration exceptionnel et la mise en œuvre en urgence d'un plan d'accompagnement des femmes et des hommes de cette entreprise.

Je vous demande, de la même manière, de veiller tout particulièrement à la politique de votre entreprise en matière de gestion et d'accompagnement des salariés placés sous votre responsabilité dans le fonctionnement de votre entreprise, tout particulièrement en période d'évolution de son activité.

Je souhaite en effet que les entreprises dans lesquelles l'Etat est actionnaire soient exemplaires. C'est pourquoi, tout effort d'adaptation qui serait nécessaire pour renforcer la compétitivité de votre entreprise doit impérativement être mené dans le cadre d'une stratégie durable d'accompagnement humain, à même de traiter l'ensemble des situations personnelles.

Je vous serais reconnaissante de m'informer de votre politique de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, ainsi que de la manière dont votre entreprise s'efforce de donner une meilleure visibilité à ses collaborateurs. Je souhaite également connaitre la manière dont sont prises en compte les situations personnelles dans l'organisation du travail ainsi que I'existence d'éventuels dispositifs de détection et de prévention des situations de détresse ou de fragilité. Il me semble essentiel que ces sujets fassent également I'objet d'échanges réguliers au sein de votre conseil d'administration.

Ces enjeux sont majeurs pour l'Etat actionnaire, mais aussi, vous le savez, pour la performance des entreprises dans un contexte ou les ressources humaines sont essentielles à leur succès".

 

Vous devez être enregistré(e) pour poster un commentaire.

Flash FiRST info's
Compteur de visites
www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Il y a 1 utilisateur en ligne
-
1 invité