SNCF Brétigny : les suites

« Priorité à la sécurité ! » Sept morts en 2013 lors du déraillement de Brétigny, des blessés graves lors du rattrapage de Denguin, cet été… et plusieurs incidents plus ou moins passés sous silence qui auraient pu conduire à des catastrophes… De quoi sans doute émouvoir les usagers, l’opinion publique, les cheminots, la direction de la SNCF et les décideurs politiques.

 

C’est à la veille de la mise en examen des responsables de la SNCF et de RFF, vraisemblablement   pour « homicides et blessures involontaires par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de prudence ou de sécurité imposée par la loi» que se multiplient les engagements et actes de foi en faveur de la « sécurité des circulations ».

 

Le Secrétaire d’Etat au Transport a affirmé  que la "sécurité n’est pas un acquis". RFF et la SNCF devront mettre en œuvre en priorité un "plan en faveur de la sécurité" et de l ' "l’entretien des infrastructures". Une annonce qui survient après la mise en œuvre d’une réforme officialisant le désengagement de l’Etat de ses responsabilités financières en matière de développement et de maintenance du réseau. Cherchez l' erreur !

 

Heureusement, la SNCF n’a pas attendu la veille de sa mise en examen pour annoncer des mesures urgentes, telles le plan Vigirail, quelques jours après l’accident de Brétigny. Plus récemment, à l’occasion de la refonte de son organigramme, l’Entreprise a créé un poste d’ « inspecteur général de la sécurité » confié au … Général Frédéric Castay, ancien responsable de la sécurité nucléaire. Mais au delà des effets d’annonce, il y aura lieu de mesurer concrètement la volonté de tous ces décideurs de bouleverser l’ordre des choses.

 

La meilleure volonté ne suffira pour autant  guère à redresser l’état d’un réseau vieillissant, facteur de nombreux dysfonctionnements et problèmes connus de longue date. Les cheminots du terrain et leurs représentants n’avaient pas manqué de tirer de multiples signaux d’alarme face à la dégradation de leur outil de production. La gestion de la sécurité des circulations, éclatée dans un premier au sein même de la SNCF dans le cadre de la gestion par Activités, se trouve désormais confiée à des organismes et opérateurs externes, nombreux et divers, au détriment de son efficacité.

 

L’Etat du réseau avait d’ailleurs fait l’objet de deux audits externes, le second révélant en 2012 que les investissements consentis demeuraient insuffisants au regard du retard accumulé dans la remise à niveau du réseau : « …l’effort substantiel investi n’a pas encore permis d’inverser la tendance au vieillissement que les auditeurs de l’époque avaient mise en évidence… » (Cliquez ici). Et pour preuve, le rapport d’expertise judicaire sur l’accident de Brétigny pointait « un état de délabrement jamais vu ».

 

Quant à la gestion même de la sécurité, elle souffre et elle souffrira encore longtemps de son éclatement auprès d’entités nombreuses et diverses, en application d’une réglementation européenne contraire au bon sens élémentaire, mais à ce jour insurmontable. Le rapprochement des services de SNCF Infra et de RFF au sein d’un même établissement, dans le cadre de la réforme du système ferroviaire, ne pourra constituer à lui seul une parade à tous les maux. Loin de là d’ailleurs.

 

Résumons : l’état catastrophique du réseau classique était de notoriété publique. Du cheminot de terrain jusqu’au plus haut dirigeant de l’entreprise et de l’Etat, tout le monde était au courant. L’excès de confiance dans la technologie ferroviaire a sans doute conduit à l’imprudence. C’est ce que l’on appelle le risque calculé, ou, pour reprendre un terme très en vogue, l’ « efficience » d’un système ou d’une organisation.

 

L’avenir de la sécurité, l’un des fondamentaux du transport ferroviaire, ne repose ni sur les bonnes intentions, ni sur les actes de contrition. Il repose sur des investissements et sur des organisations intégrées. Des moyens financiers difficiles à obtenir en cette période de crise, autant qu’un changement de mentalité salutaire…

 

Vous devez être enregistré(e) pour poster un commentaire.

Flash FiRST info's
Compteur de visites
www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Il y a 4 utilisateurs en ligne
-
4 invités