Réforme : le repli stratégique des syndicats d'accompagnement

FiRST ne dira pas une fois de plus tout le mal qu'elle pense de la réforme du système ferroviaire votée en août dernier. Le cabinet Degest, mandaté par le CCE, a disséqué le texte pour en révéler toutes les failles (cliquez ici)... Et elles sont nombreuses. FiRST avait En dénoncé de façon pratique, et non-dogmatique, les effets pervers de cette réorganisation du rail sur la SNCF et sur les cheminots. Les arguments que nous avions présentés, bien avant l'examen du projet de loi, ont été détaillés et illustrés par ce cabinet externe au point de faire mouche : lors du CCE, les deux syndicats d'accompagnement ont lâché l'Entreprise en s'abstenant lors du vote sur la structuration de la réforme. Un premier pas vers une prise de conscience ou un recul stratégique alors que des élections professionnelles doivent se dérouler cette année en novembre, et qu'ils risquent de payer très cher les conséquences de leurs choix ?

Sans surprise, les deux autres syndicats présents au CCE ont voté contre le volet. Un choix qui sera hélas sans conséquence sur la mise en œuvre de la réforme. Ce qui pourrait en avoir une, en fait, c'est le fiasco de l'action menée hier par le seul syndicat majoritaire. Avec un taux de gréviste inférieur à 10 %, la démonstration de force s'est transformée en une démonstration de faiblesse qui pourrait être reprise à son compte par la Direction. FiRST n'avait pas appelé à la grève. Pour autant, notre syndicat se gardera bien de critiquer l'engagement de ceux qui, en toute bonne foi, ont exprimé leur opposition à une réforme rejetée par un nombre grandissant de cheminots. En revanche, FiRST condamne la stratégie mise en oeuvre par le syndicat majoritaire. Comme affirmé à plusieurs reprises, l'unité syndicale, celle là même qui n'existe plus à la SNCF depuis 2009, est indispensable sur les sujets essentiels. La division fragilise le front syndical, décrédibilise l'ensemble des organisations, au plus grand bénéfice des patrons. FiRST réclame l'unité, pas celle que certains affichent, la vraie !

Au sujet de la réforme, les faits, le quotidien des cheminots, les éléments livrés par Degest, le recul des syndicats d'accompagnement prouvent incontestablement la justesse des positions de FiRST. Et ce n'est qu'un début. Peut-être est-il temps que les cheminots fassent confiance en ceux qui ne les ont pas trahis ?!

 

Vous devez être enregistré(e) pour poster un commentaire.

Flash FiRST info's
Compteur de visites
www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Il y a 2 utilisateurs en ligne
-
2 invités