Le Gouvernement poursuit le massacre des Transports Publics

Massacre.jpg

Mais où donc s’arrêtera-t-il ? La suppression de la taxe Poids Lourds est encore présente dans tous les esprits. Des années avaient été nécessaires à bâtir cette « Ecotaxe » dont la finalité était double : limiter un tant soit peu le trafic routier et financer les moyens de transports alternatifs. Pour les deux, on repassera. L’hégémonie de la route a de beaux jours devant elle !

A cela s’est ajoutée plus récemment la « Loi Macron ». Un ensemble de textes hétérogènes dont le public n’aura retenu qu’une chose : l’ouverture de liaisons de cars longues distances. Une mesure qui tombe à point, après la parution du rapport Duron favorable à l’abandon de plusieurs relations  ferroviaires Intercités. Celles-là mêmes que le candidat à la présidence, François Hollande, s’était engagé à financer.

Et comme si ça ne suffisait pas, le même Gouvernement vient d’annoncer très récemment une nouvelle mesure préjudiciable aux transports en commun. En remontant le seuil de perception du « versement transport » des PME à 11 salariés, au lieu de 9, le budget transport des collectivités locales serait amputé de 500 millions d’euros sur 7 milliards annuels. La décision de Manuel Valls a fait réagir l’ensemble des associations d’élus locaux qui dénonce « une mesure catastrophique ».

Une catastrophe qui vient donc s’ajouter à bien d’autres : une réforme du système ferroviaire qui asphyxie financièrement la SNCF et le relèvement de 7 à 10% du taux de TVA sur les transports publics (au 1er janvier 2014). Le transfert modal figure parmi les objectifs principaux de la loi sur la transition énergétique. Un transfert, certes, mais dans quel sens ?

 

Vous devez être enregistré(e) pour poster un commentaire.

Flash FiRST info's
Compteur de visites
www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Il y a 5 utilisateurs en ligne
-
5 invités