SNCF, sécurité des circulations : non à la politique de l'autruche

SNCF, sécurité des circulations : non à la politique de l'autruche

 

Depuis la « régionalisation » des TER, en 2002, le parc TER a été pratiquement entièrement renouvelé. La mise en circulation du nouveau matériel a parfois donné lieu à de longues périodes de « déverminage » durant lesquels les TER ont dû surmonter les incidents techniques liés à leur jeunesse. Mais une fois ce stade dépassé, les clients et les cheminots ont pu mesurer les intérêts des rames récentes, confortables et climatisées.

 

X73500.jpgPour autant, certains dysfonctionnements affectent toujours des TER, 16 années après leur mise en circulation. Il s’agit du problème de déshuntage des X 73500, maintes fois signalés par les conducteurs et les agents des gares. Un circuit de voie qui n’est plus assuré, c’est un signal ou un PN qui s’ouvrent alors qu’ils doivent rester fermer, un itinéraire qui change au mauvais moment… Bref, de sérieux problèmes de sécurité, contestés jusqu’au 2 novembre par la SNCF. Depuis cette date, les X 73500 doivent circuler en Unités Multiples… Mais de nouveaux témoignages affluent, indiquant que même accouplés, ces autorails n’assurent toujours pas le fonctionnement correct du circuit de voie. Le problème de conception est évident.

 

AGC.jpgAutre sujet, la dérive d’un matériel plus récent sur 19 km. Le 20 octobre, un AGC percute des bovins après avoir quitté la gare d’Abancourt. Le carénage de la motrice est détruit, le coupleur électrique est arraché de son support, plusieurs courts-circuits sont provoqués. La conduite principale est arrachée lors du choc. Le corps des animaux et les projections de ballast sous la rame provoquent des altérations de dispositifs présents sous la caisse. L’une des déformations impacte la tringlerie de commande des purges de frein. Bilan : plus de frein électrique du fait des courts-circuits, plus de frein pneumatique suite à la rupture de la conduite principale et surtout à cause de la purge des freins. Une  fâcheuse conjonction d’incidents, a priori imprévisible, mais qui aurait pu conduire au pire. Des plans d’actions seront mis en œuvre en vue de renforcer la sécurité de ce matériel.

 

politique autruche.pngFiRST est bien consciente que tout matériel, neuf ou ancien, est ou a pu être susceptible de présenter des dysfonctionnements. Certains défauts de conception ne se révèlent d’ailleurs que lors d’éventuels incidents ou accidents. Pour autant, FiRST considère qu’il est capital de prêter écoute à tout signalement de défaut dans la conception du matériel roulant, voire à des omissions dans le cahier des charges. Il appartient alors aux experts de donner les suites utiles, lorsque la situation l’exige. En revanche, FiRST dénonce la politique de l’autruche, surtout lorsque celle-ci vise à occulter des événements touchant à la sécurité des circulations.

 

 

Vous devez être enregistré(e) pour poster un commentaire.

Flash FiRST info's
Compteur de visites
www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Il y a 3 utilisateurs en ligne
-
3 invités