SNCF : haro sur les 35 heures

 

 

35 heures.jpg

 

Les dénégations des syndicats d’accompagnement sont une nouvelle fois démenties par les faits, comme si cela était encore nécessaire. Le Président de la SNCF vient de marquer sa volonté de « faire tomber un certain nombre de tabous » à l’occasion de la négociation du droit du travail, qui fait suite à l’abrogation du RH 0077. Alors que le « décret socle », fondement de la nouvelle législation du travail commune à tous les salariés des transports, n’a toujours pas été publié, Guillaume Pepy pose d’ores et déjà ses jalons. L’objectif est très clair : « remettre à plat l’organisation du travail, c’est faire de la productivité »… sur le dos des cheminots. Tout est dit. L’Etat s’étant dessaisi de sa dette, il faut bien trouver qui, en partie, en paiera les traites.

 

L’argumentaire déployé frôle la provocation, « être plus efficace dans l’intérêt des clients », surtout lorsqu’il est mis en parallèle avec la désorganisation délibérément instillée dans l’entreprise des années durant, justement au détriment de l’efficacité. Les propos ne devraient pas choquer plus que de mesure ceux qui ont accompagné la réforme, que le Président de la SNCF appelle du pied : « je crois au dialogue social… ». FiRST aussi veut bien y croire, dans le cadre d’une équilibre des forces... aujourd’hui disparu. Le compte à rebours a commencé. Obligation légale : les négociations sur la nouvelle convention collective ferroviaire doivent être bouclées d’ici le 1er juillet 2016. Dans ce cadre, la réglementation du travail sera « remise à plat » ainsi que « la façon de faire les 35 heures ». Tout est dit. L’apéritif, quant à lui, a déjà été servi : en 2016, 1443 postes seront supprimés… Les 35 heures, c'était pas l'emploi ?

 

 

Vous devez être enregistré(e) pour poster un commentaire.

Flash FiRST info's
Compteur de visites
www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Il y a 2 utilisateurs en ligne
-
2 invités