SNCF : KESKISPAS FiRST 15/01/16

 

 

Le point de vue de FiRST sur l'actualité ferroviaire

Contrôle des billets : premier signes d’inquiétude. La lutte contre la fraude aurait conduit la SNCF à tester un certain nombre de portiques destinés à filtrer les accès aux TGV. Dans la foulée, un projet autre projet vise à refondre les dispositifs de contrôle sur l’axe Paris-Lyon. Une initiative qui se répercutera vraisemblablement sur les effectifs de contrôleur et leur présence à bord des trains. La nouvelle organisation prévoit la mise en place de dispositifs d’accueil-embarquement.

 

Résumons : pour « lutter contre la fraude », la SNCF met en place des « dispositifs d’accueil ». Elle en profite pour alléger une nouvelle fois la présence humaine à bord au bénéfice d'une présence au sol. Lorsque les portiques seront en place, cette présence disparaitra à son tour. Dans le meilleur des cas, un seul contrôleur, abandonné à lui-même,  sera présent dans les rames… Et bientôt le TGV en EAS ? Les usagers du RER constatent au quotidien, depuis plus de quarante ans, les méfaits de cette politique…

SNCF au sommet des transports routiers. La SNCF est souvent qualifiée de plus gros transporteur routier de France, mais cette réputation s’arrêtait jusqu’alors au transport de fret. L’entreprise publique, qui a maintes fois développé son autoconcurrence avec l’appui de ses filiales, revendique désormais également la première place sur les liaisons cars nationales. Avec 500 000 passagers transportés entre mi-août et mi-décembre, Ouibus dépasse allègrement son concurrent allemand Flixbux. L’activité n’est pas encore rentable…

 

Pas de doute qu’avec de telles performances routières, les Intercités ont du plomb dans l’aile. Il est vrai qu’en tant qu’entreprise commerciale (et de temps en temps de service public), la SNCF avait le devoir de se placer sur le nouveau créneau. Le vrai problème n’est pas la politique des transports, mais son absence, conjuguée à la récente déréglementation des transports par cars longue distance. Malgré cela, la France n’hésite pas à s’enorgueillir de l’aboutissement des négociations lors de la COP 21… On marche sur la tête !

Le Wifi à bord des trains en retard… Prévue initialement pour fin 2016, la possibilité de se raccorder au Wifi à bord des trains est finalement reportée à 2017.

Le Wifi à bord des trains ? Formidable ! Mais vraiment tous les trains ? A voir le moment venu. Entretemps, les opérateurs de téléphonie mobile ne sont toujours pas en mesure d’assurer la couverture complète et correcte du réseau ferroviaire… Il aurait peut-être fallu commencer par là !

 

 

Vous devez être enregistré(e) pour poster un commentaire.

Flash FiRST info's
Compteur de visites
www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Il y a 2 utilisateurs en ligne
-
2 invités